Patrimoine

Des monuments construits il y a près de 2000 ans

Arles possède un riche patrimoine puisqu’elle abrite pas moins de 125 édifices historiques

Les arènes

Les arènes d’Arles sont un amphithéâtre antique construit en 80 après J-C. Il représente le plus important des monuments de l’ancienne colonie romaine. Les arènes sont inscrites au patrimoine de l’UNESCO en 1981.

Construite dans le but d’accueillir les combats de gladiateurs, elles accueillent de nos jours les jeux taurins (la corrida, la course camarguaise).

Le théâtre antique

Il fut achevé vers l’an 12 avant J-C. Le théâtre était composé de trois parties: la cavea (qui pouvait accueillir jusqu’à 10 000 spectateurs), la scène et le mur du fond (composé de colonnes dont seulement deux ont résisté au temps).

A la différence de l’amphithéâtre, le théâtre proposait des spectacles où se produisait des comédiens. Les pièces étaient joués en l’honneur des dieux et étaient gratuites.

De nos jours, le monument se visite et on peut y voir les vestiges de la construction antique. Il ne reste plus qu’une travée de la cavea et les vestiges de l’orchestra.

Le musée antique

Aussi appelé le musée bleu, le musée départemental Arles antiques a été construit en 1995, sur la presqu’île où se trouvait l’ancien cirque romain.

En 2007, les fouilles subaquatiques du Rhône ont permis de découvrir une tête représentant Jules César. Ce fragment constitue le fleuron du musée.

D’autres vestiges ont été retrouvé dans le théâtre, comme des statues d’Auguste, la vénus d’Arles, qui décoraient les niches et les colonnes du monument.

Enfin, des découvertes sur l’amphithéâtre et le cirque sont aussi exposées dans le musée.

Les Alyscamps

Les alyscamps (Champs Elysées en occitan), ont été une nécropole païenne de l’époque romaine jusqu’au Moyen Âge. Ils doivent leur « célébrité » grâce au sait arlésien et martyre de Genest, décapité en 303. De nombreuses personnes souhaitaient y être enterrés, certains corps ont même étaient acheminés par le Rhône pour pouvoir y être enterrés.

Cathédrale Saint-Trophisme
Clotre de Saint Trophime, Arles

Construite au 12 ème siècle, un chœur gothique a été ajouté au 15ème siècle. La basilique primitive d’Arles n’était pas situé sur la même place et était dédié à Saint Etienne. Cette église disparaît dans la tourmente des invasions du 7 ème siècle et fût ensuite reconstruite à son emplacement actuel à l’époque des carolingiens.